Je ne sais ce qu'en pensent les les électeurs de tous bords, mais ...

Publié le par Modeste Salva

Je ne sais ce qu'en pensent les les électeurs de tous bords, mais je crois qu'il n'est même pas nécessaire de se poser des questions..... Nous avons les réponses.

Pour ce qui me concerne, moi, Modeste Roi des Fous à la Cour des Miracles, je suis las, le fait d'avoir écrit m'a fait du bien, mais cela m'as remué dans mes entrailles.

Alors il me semble que si je peux, ne plus faire cas de cette personne cela sera extra pour ma santé physique et mentale.

Il y a des maladies qui sont contagieuses. Je me méfie.

Vous savez mes amis, ceux qui m'aimez et qui me connaissez, je ne sais pas si vous êtes au courant, que dans la vie et dans le monde, il y a des personnes qui ne transmettent que du négatif. Si possible, il est bon de se tenir à distance.

Certains l'apprennent à leurs dépens.

http://www.huffingtonpost.fr/

POLITIQUE - Nicolas Sarkozy .a décidément froissé tout le monde. Depuis la publication du livre de deux journalistes du Parisien, qui dévoile les insultes et les bons mots peu aimables de l'ancien président visant ses collègues de droite comme de gauche, les responsables politiques réagissent en ordre dispersé mais avec le même ton acerbe.

Il faut dire que, se croyant à l'abri des fuites dans son bureau de la rue de Miromesnil, Nicolas Sarkozy n'y allait pas avec le dos de la cuillère. François Hollande? Un "amateur", "mal fagoté", "un président ridicule". Son propre parti? "Tous des cons". Marine Le Pen? "Une hommasse". Xavier Bertrand? "Un petit assureur, un médiocre". François Fillon? "Un loser".

"Je suis sûr et certain qu'il a prononcé ces propos", dédaignait ce matin son ancien ami Xavier Bertrand. Depuis, presque tous ont livré leur sentiment sur ce que ces jugements lapidaires révèlent de la stature et de la personnalité de l'ancien président. Et ce n'est pas triste non plus. Jugez plutôt dans la vidéo ci-dessous.

Il est temps pour Modeste de rester dans la tranquillité de son donjon.

Commenter cet article

François 09/11/2014 19:25

Hello Moth,

Franchement, ce personnage représente le contraire de ce qu'il nous faut..., tant dans l'attitude que dans les projets ....politiques, économiques, sociétaux......
Face au cynisme croisé d'incompétence qui le caractérise , j'adopte une saine distance en veillant à ne pas sombrer dans l'amertume ni dans le ras le bol ....
Je me souviens d'une conversation que nous avions eue lors de laquelle nous évoquions notre champs d'intervention ( Ce sur quoi je peux agir, ce sur quoi nous avons de l'influence et ce sur quoi nous n'y pouvons rien) Pour ma part, je sais pouvoir influencer et tenter de stopper ces dérives malsaines pour l'équilibre et le bonheur partagé..... mais j'agis uniquement au moment des élections... entretemps, ma distance me permet de vivre d'autres sujets et d'autres personnes sous un angle positif, chaleureux, optimiste et même utopiste...
Notre force, ce sont notre carapace et notre vision sociétale !
Bisous