Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE BLOG DE MODESTE

Le petit grain de folie

LE PETIT GRAIN DE FOLIE

Je crois qu’avoir un petit grand de folie ne nuit jamais.

Il paraît même qu’il ne peut pas y avoir du génie sans un grain de folie.

Le grain de folie dont je parle, peut concerner tous les individus. C’est un petit grain bien à l’abri dans notre cerveau, qui se montre et fait surface lorsque c’est nécessaire dans certaines périodes de la vie : maladie, manque de travail, soucis de couple, enfin pendant tous les aléas qui nous assiègent au jour le jour.

Que fait-il ce petit grain ?

Il nous aide, il nous incite à regarder le bon côté des chose, (il y en a toujours), il nous suggère en ces périodes de regarder des films, des livres, des chansons gaies, de rechercher la fantaisie ainsi notre cerveau se met au diapason, et c’est donc plus facile de faire face à nos soucis.

Je ne dis pas que cela fonctionne à tout moment, mais je pense qu’il est bon d’essayer de le trouver ce petit grain de fantaisie.

Ce petit grain n’a absolument rien à voir avec ce qui suit, concernant les artistes, les savants et autres cerveaux. Certains n’en ont pas besoin, c’est avec leur intelligence et leur tempérament que se fait leur réussite.

Je pense tout de même que devenir << fou >> c’est facile. Si la vie de chaque jour qui passe était plus vivable il y aurait beaucoup moins de dégâts en tous genres dans la Société.

--------------------------------------------------------------------------------

Petits extraits de ce lien http://www.planetesante.ch/

Les fous et les artistes ont souvent été mélangés. D’Antonin Artaud à Camille Claudel, les troubles psychiques et le souffle de la création ont longtemps semblé aller de pair. Une étude vient de vérifier ce pressentiment et démontre qu'il existe des liens bien réels entre les deux.

Artiste maudit et savant fou

«Il n'y a pas de génie sans un grain de folie». Cette phrase d'Aristote dans Poétique montre que l'association n'est pas nouvelle. Dans «Problème XXX», le philosophe s'interroge:

«Pourquoi tous les hommes exceptionnels du passé, en philosophie, en politique, en poésie ou dans les arts, étaient-ils manifestement mélancoliques?»

Cette idée est renforcée dans les représentations collectives par l'archétype romantique de l'artiste maudit hérité du 19e siècle. La créativité semble alors associée à la maladie mentale et aux addictions diverses. Van Gogh, Maupassant, Séraphine de Senlis… la liste est longue des artistes dont la vie et l’œuvre sont marquées par les pathologies psychiatriques.

Et la folie créative n'est pas l'apanage des artistes. L'image du savant fou est aussi classique. A l'instar d'Einstein, qui aurait été atteint du syndrome d'Asperger ou du génial mathématicien John Nash, prix Nobel d’Économie et schizophrène, dont la vie à est mise en scène dans Un homme d'exception

Le savant fou

Un voici un "savant"

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article